Associations

Kaltenhouse

Kaltenhouse

Mairie
20 rue Principale
67240 Kaltenhouse

Tél :  03 88 63 21 05
Fax : 03 88 63 74 04
mairie.kaltenhouse@wanadoo.fr

Formulaire Contact


Localisation

Contactez-nous

Lundi : 9h-12h /14h-17h
Mardi : 9h-12h /14h-17h
Mercredi : 9h-12h
Jeudi : 9h-12h /14h-17h
Vendredi : 9h-12h /14h-17h

Horaires d'ouverture

Commission communication Kaltenhouse - Copyright 2020

Informations

La deuxième guerre mondiale allait faire de Kaltenhouse une cité martyre. En 1939 et 1940, elle servit de cantonnement aux soldats de la ligne Maginot. En juin 1940,  l’Alsace est annexée : fuite en zone libre, incorporation de force… Un lourd tribut fut payé par Kaltenhouse : deux morts dans l’armée française, trente-deux morts dans l’armée allemande et six victimes civiles. Le 10 décembre 1944, le village fut libéré une première fois par l’armée américaine. Les 10 et 11 janvier 1945, le village fut évacué. A leur retour en avril-mai, les habitants retrouvèrent un village en ruine : l’église sans clocher, la mairie à moitié détruite, quatre-vingts maisons sinistrées à 100%... La reconstruction battit son plein de 1945 à 1955.

Grâce au courage et à l’enthousiasme tant de ses habitants que des municipalités successives, Kaltenhouse a le visage et les infrastructures que nous lui connaissons.

Des disputes éclatèrent souvent entre les habitants de Kaltenhouse et d’Oberhoffen-sur-Moder à cause de violations de limites de bans. Aussi les deux communes décidèrent-elles de creuser un fossé de deux pieds de large. Le curage de ce fossé incomba aux deux villages. Le contrat fut signé le 15 août 1592 par Konrad Broll, receveur à Kaltenhouse et Adam Diebold, major à Oberhoffen.

Le 12 août 1751, l’évêque François de Rohan-Soubise élève la chapelle au rang de paroisse, qui devint indépendante. La révolution de 1789 proclama l’indépendance de la commune, jusque là sous la tutelle de Haguenau.

En 1800, le ban communal couvrait 372 ha et 3 a. Au cours du XIXè  siècle, l’évolution du village fut rapide. Une nouvelle culture, celle du houblon, y contribua. Le premier champ de houblon fut planté  en 1800. Suite à une mévente le houblon fut arraché. Après l’annexion de l’Alsace, suite à la guerre de 1870, le camp militaire fut agrandi par le gouverneur allemand et utilisé comme champ de tir. La construction de l’actuelle église catholique débuta en 1872. La ligne de chemin de fer Roeschwoog-Haguenau via Kaltenhouse fut construite en 1895.

La première guerre mondiale bouleversa la vie économique de la localité. Les hommes étant incorporés dans l’armée du Kaiser, beaucoup de femmes travaillèrent durement pour survivre. Vingt-trois personnes de la commune tombèrent sur les différents champs de bataille.

Evolution démographique

Situé à 140 mètres au-dessus du niveau de la mer, sur un vieux chemin celte, kaltenweg, sur lequel se superposa la voie romaine Brumath-Seltz, Kaltenhouse tiendrait son nom de sa situation géographique.
On pense que la naissance de «Kaltenhausen» remonte à la fin du XIIIè ou au plus tard du début du XIVè siècle. Les premiers habitants viendraient probablement de Haguenau… A. Kocher mentionne en 1393 l’existence d’un «Klorenhaus von Kaltenhüse» dans un chapitre «Geschichte des Dorfes Kaltenhausen». Le roi Albrecht (1400-1410) accorda au comte Louis IV de Lichtenberg certains droits sur le village en septembre 1405. L’évêque Robert de Bavière autorisa en 1443 la construction d’une chapelle dédiée à Saint-Wendelin. Un prêtre, sous l’autorité de la paroisse
Saint-Georges de Haguenau, fut nommé en 1467 par l’évêque de Strasbourg.

Historique